graphique

Le sénateur Cristina, Designs sur Benjamin dessins Servino

cristina_senatore_servino-illustr-5_low
Le sénateur Cristina, Designs sur Benjamin dessins Servino Il a été changé: 2012-02-21 di cristina sénateur

Cette série d'interventions graphiques sur les dessins de Beniamino Servino est née par hasard, d'une conversation informelle sur facebook, au sein d'une amitié virtuelle fortuite. 

Ayant toujours eu une passion pour le dessin, j'ai essayé d'en faire mon métier et donc depuis plusieurs années je m'implique dans le graphisme et la communication. Entre autres, je collabore depuis quelques mois en tant qu'illustratrice pour le magazine "CasaFacile" de Mondadori et je m'occupe de mon blog (http://ilbaulevolante.blogspot.com/) où je publie des écrits, des notes, des illustrations, des dessins à travers lesquels je réfléchis à ce qui attire mon attention (art, design, cuisine, architecture, etc.), pour le reste je suis une femme ordinaire .. curieuse, passionnée, qui il aime toujours étudier. 

Lui, Beniamino Servino, est un architecte de renommée internationale. Ses travaux sont publiés dans les plus importantes revues nationales et internationales. Il est invité à des expositions en Italie et à l'étranger (dont la Biennale de Venise et des expositions sur l'architecture italienne à New York et Pékin). Il a été nominé en 2002 et 2004 pour le prix Mies Van der Rohe. En 2007, il a reçu le prix international d'architecture en pierre. entre autres, il est l'auteur de «ELEMENTARE-SUPERFICIALE. Album d'architectures 2007-1985 ". Ses projets sont visibles ici: http://ec2.it/beniaminoservino

cristina_senatore_servino-illustration-1_low

cristina_senatore_esplosione-de-or-sur-servino_low

Cette série, donc née par hasard, est la rencontre entre deux mondes lointains. Cela veut être ma tentative d'entrer dans un espace qui n'est pas le mien. Le porter et l'adapter à moi comme s'il s'agissait d'une nouvelle robe. Le trait de rêve est volontairement contrasté avec l'atmosphère sérieuse qui reflète le projet architectural, avec l'intention irrévérencieuse de vouloir le trafiquer, pour, en même temps, éprouver le frisson de vivre cet espace qui m'attire des deux côtés. pour «humaniser» des atmosphères qui me paraissent un peu froides et éloignées des gens, quelqu'un - j'ai lu - les définit comme «métaphysiques». L'architecture est pour les gens. Tout ce que j'ai fait, en m'inspirant, c'est affirmer mon droit d'habiter l'architecture. 

D'autres dessins de la série sont visibles à ce lien: http://ilbaulevolante.blogspot.com/2012/01/i-miei-disegni-sui-suoi-disegni-omaggio.html

Vous aimerez aussi

répondre